Quels sont les différents types de châssis de fenêtres ?

portes et fenêtres

Supportant le vitrage des fenêtres, le châssis n’est pas seulement qu’un support. Il offre du cachet à la construction. Il contribue également à l’isolation thermique et acoustique. Son matériau varie en fonction des besoins. Mais chaque type de châssis répond à un besoin commun : la résistance. Il faut bien que les fenêtres tiennent jusqu’à 20 ans, voire plus ! Entre fenêtre en aluminium et en PVC, votre choix peut aussi s’orienter vers une fenêtre en bois, en polyuréthane ou en matériaux mixte. Voyons leurs atouts.

Châssis en Aluminium

Ne nécessitant que peu d’entretien, les fenêtres à châssis en aluminium font partie des moins chères du marché. Avec son profilé mince, ce type de châssis s’adapte à divers aspects d’architecture. Il parvient à réunir durabilité et légèreté, des caractéristiques qui lui vaut bien d’être le préféré des maisons modernes. Il est à la fois solide et stable, un avantage pour le concept de grandes fenêtres. Et sa souplesse d’utilisation permet de s’adapter à n’importe quelle situation, un défi que les entreprises de menuiserie comme Bure s’évertue à relever.

Pour améliorer l’isolation d’une fenêtre en aluminium, une bande de résine est insérée au centre d’un profilé en aluminium scindé en deux. Certains modèles en lames sont remplies de mousse de polyuréthane pour garantir l’isolation aussi bien phonique que thermique. Par ailleurs, parce que la sécurité des occupants d’une habitation est primordiale, les profilés en aluminium conjugués à des accessoires et à des vitrages robustes retardent les intrusions. Et n’oublions pas de rappeler que le châssis en aluminium est écologique dans la mesure où ne dégage aucune vapeur nocive. Il est aussi incombustible.

Châssis en bois

Le châssis en bois est d’une élégance et facile à recycler. Il offre un charme rustique à la demeure. Vous avez le choix parmi les nombreuses essences de bois : Mélèze, Pin, Merbau, Eucalyptus, Afzélia ou Sapelli. Le châssis en bois est tout aussi durable que solide. Sa longévité est saisissante, et il se définit également par son haut degré de stabilité. On apprécie aussi sa bonne isolation phonique et thermique. Et avec l’amélioration des techniques, vous n’avez quasiment plus de ponts thermogènes. Par conséquent, le risque de perte d’énergie est fortement diminué. On peut également le personnaliser à souhait. Qu’il s’agisse d’installer une fenêtre ou une porte d entrée en bois, il est conseillé de faire appel à un expert. Pour cela, vous pouvez vous informer en visitant le site buresa.be.

Châssis en PVC

Le moins cher du marché à priori, le châssis en PVC présente un bon rapport qualité/prix. Une porte en PVC est aussi résistante face aux aléas du climat et performant en matière d’isolation. Ce type de châssis est conseillé si vous n’avez pas du temps pour entretenir la maison. Il ne nécessite en effet que très peu d’entretien. Mais, comme tous les types de châssis, celui en PVC a aussi ses avantages et inconvénients. On peut noter son aspect esthétique, puisqu’il réduit nos choix en termes de coloris. Le châssis fait en PVC ne s’adapte pas non plus aux grands formats. Et puis, en raison de son composant polymère thermoplastique, il devient toxique en cas d’incendie.

Châssis en polyuréthane

Méconnu, le châssis en polyuréthane a toute sa place dans l’habillage des fenêtres. Il est antistatique, ce qui rend son entretien facile. Sa souplesse permet la réalisation de fenêtres en courbe. Afin de répondre à tous les critères d’une bonne ouverture, ce type de châssis a subi quelques améliorations. Son isolation a été améliorée grâce à des techniques efficaces et innovantes. Il assure ainsi l’étanchéité d’une demeure, réduisant alors la consommation énergétique.

Cependant, il présente quelques inconvénients. D’abord, son prix. C’est le plus coûteux du marché. Il résiste moins aux rayures et présente des profilés plus larges. Si vous envisagez d’ajouter des baies vitrées sur votre construction, prévoyez des profils métalliques pour renforcer la menuiserie en polyuréthane afin d’assurer sa stabilité. Et enfin, sa plus grande peur est l’UV. Il est très sensible aux rayons UV ainsi qu’aux variations de température : le froid l’endurcit, tandis que la chaleur le ramollit. Le choix va donc dépendre de la zone de votre habitation.

Ce ne sont là que les principaux matériaux tendance du marché. Vous avez aussi des châssis en acier offrant un large choix de couleurs, des châssis en matériaux mixtes qui allient les performances des matériaux choisis (ex : PVC-aluminium, bois-alu, bois-PVC, etc.). L’essentiel est d’analyser votre option en fonction de vos attentes, de la zone où vous vous trouvez, mais aussi de votre budget.

3 conseils pour bien choisir son escalier d’intérieur
5 questions à se poser avant de rénover sa salle de bain