Opter pour une carrelage style carreaux de ciment anciens

carrelage style carreaux de ciment anciens

Dans la décoration intérieure d’une maison, les carreaux de ciment sont typiques et indémodables. De son côté vintage, ils apportent des couleurs à la pièce revêtue. Ces carreaux ont été fabriqués depuis 1850. Depuis, ils sont redevenus très tendance de nos jours. Fabriqué de façon artisanale, ce type de revêtement est très résistant et peut s’adapter à n’importe quel genre de décoration de maison. Ce caractère polyvalent attire de nombreux adeptes de la décoration authentique. Pourquoi se tourner vers les carreaux de ciment anciens ?

Qu’est-ce qu’un carreau de ciment ?

Le carreau de ciment est un carrelage fabriqué entièrement à la main. Pendant le processus de fabrication, un mélange de pâte de ciment, de poudre de marbre, du sable et de pigments colorés est versé dans un moule appelé « diviseur ». Une couche de ciment sec et de sable s’ajoute ensuite au mélange. Afin de garantir un ensemble solide, un mélange de sable, de ciment et de gravillon maintient le diviseur. Dès que ce processus est terminé, les différentes couches sont comprimées par une presse hydraulique et subissent un séchage à l’air libre. Cependant, des microfissures peuvent apparaître, mais ne diminue pas la solidité des carreaux ciment. Néanmoins, ces petites imperfections font de ce produit un produit authentique et artisanal. Les fabricants de carreaux de ciment anciens proposent un nombre varié de couleurs et de motifs qui peuvent s’harmoniser avec tous types de décoration. Les carreaux sont généralement de forme carrée entre 5×5 cm à 30×30 cm. Il faut préciser que le carreau ciment est le résultat d’une fabrication sans cuisson au contraire du carreau en céramique. Les carreaux peuvent se poser grâce à un alignement répété avec un même type de carreau. Ils peuvent également être mélangés pour créer un motif personnalisé composé de couleurs uniques. Ainsi, le carrelage carreaux de ciment propose une multitude de combinaisons qui s’accorde parfaitement au design de la pièce. De plus, ce type de carrelage peut se poser sur le sol ou sur les murs intérieurs. Il est réputé d’avoir une résistance à l’usure incomparable, car la surface décorative est assez épaisse. Cette résistance permet au carreau de ciment ancien de préserver un état impeccable malgré plusieurs années. D’ailleurs, le carrelage marocain ou zellige est très populaire grâce à sa finition de haute qualité. Le zellige est une mosaïque typique de la décoration orientale. L’argile émaillée et brillant fait des carreaux zellige un revêtement décoratif singulier.

Comment sont posés les carreaux de ciment ?

Les carreaux de ciment sol sont très tendance actuellement. La polyvalence est son principal avantage ; toutes les pièces du logement peuvent recevoir le carrelage en ciment. Souvent, les carreaux sont réservés à des pièces assez restreintes comme la cuisine ou la salle de bain afin de mettre en valeur sa présence décorative. Dans le cas d’un salon, les designers conseillent un tapis de carreaux. En effet, la présence des motifs coloris peuvent encombrer celui-ci. Le tapis de carreaux de ciment convient parfaitement avec un type de parquet plus classique. Pour optimiser l’effet décoratif, les carreaux sont immobilisés par des colles adaptées et séparés par un joint de 1 à 3 mm selon les supports. Un joint de dilatation est adapté pour les carreaux à effet tapis. Les carreaux ont un poids assez considérable (environs 35 kg/m²). D’ailleurs, le support utilisé doit être suffisamment solide pour pouvoir supporter une telle charge. Par conséquent, les carreaux de ciment sont parfois posés au rez-de-chaussée.

Comment entretenir un carrelage de ciment ancien ?

Les carreaux en ciment sont jugés contre leur perméabilité. Néanmoins, il existe des traitements essentiels qui recouvrent la surface pour qu’elle soit plus ou moins impénétrable. L’huile d’oxane ou les produits destinés pour marbre sont très pratiques dans les pièces les plus humides. Cependant, 2 à 3 couches sont indispensables pour s’assurer d’une protection optimale des carreaux. La durée de séchage des couches se présente sous plusieurs heures et doit suivre une règle précise pour chaque couche. Lorsque la dernière couche est posée, il est crucial de laisser sécher le sol pendant 24h. Ensuite, une autre couche de cire sera nécessaire afin de faciliter l’entretien des carreaux. Dans un cas où ces derniers ternissent, rajouter une nouvelle couche de cire mélangée avec de l’eau fait revivre les couleurs.

Rénover et aménager son intérieur
Nettoyage de vitres : quel modèle d’aspirateur choisir ?