Les différentes étapes d’un ravalement de façade

Ravalement de façade

Les façades des bâtiments se dégradent face aux agressions de la pollution de l’air et des intempéries. Pour mieux entretenir cette partie de la maison et pour sauvegarder leur beauté, le ravalement est incontournable. Découvrez les diverses étapes pour mieux appréhender les travaux à réaliser.

Qu’est-ce que le ravalement de façade et quelle est son utilité ?

Une entreprise de ravalement propose de refaire les façades d’une maison ou d’un bâtiment dans le cadre d’un projet de rénovation. Les travaux de ravalement consistent à réaliser un nettoyage, mais peuvent également inclure des réparations, notamment en cas de malfaçons ou de dégradations flagrantes. Le ravalement de façade est aussi la solution pour remédier à une structure qui bouge, notamment en cas de fissures ou de peinture lézardée sur l’extérieur. Dans une telle situation, la préservation de l’intégrité du bâti entier est l’objectif de cette intervention. Le ravalement représente les travaux à préconiser, mais sa réalisation doit rester dans le cadre du PLU (plan local d’urbanisme). L’édifice peut, de ce fait, retrouver une nouvelle jeunesse, voire même son aspect originel.

La demande d’autorisation pour un ravalement de façade

La première étape d’un projet de ravalement de façade consiste à demander l’autorisation des autorités compétentes de la municipalité. La procédure requiert un temps d’attente d’environ 1 mois, et au-delà de ce délai, l’absence de réponse traduit une acceptation. Dans ce cas, le requérant peut commencer la réalisation du projet de ravalement de façade.

Le diagnostic

Le diagnostic est une autre étape très importante car il représente la base de l’estimation d’un projet et permet de statuer sur l’éventualité de l’exploitation de la façade de la bâtisse. Dans la mesure du possible, recourir au service d’un expert est la meilleure disposition à prendre. Après analyse de la surface et des travaux à entreprendre, ce dernier va éditer un devis. Les points traités lors de ce diagnostic se rapportent aux matériaux, aux produits d’entretien, au temps de mise en œuvre nécessaire, à la qualité de l’isolation de façade, ainsi qu’au type de traitement adapté, entre autres, l’enduit, la peinture et les crépis.

Préparation du chantier

La préparation du chantier est une étape intermédiaire pour une meilleure appréhension du projet. Elle fait suite au diagnostic et aux nombreuses formalités administratives. La détermination des revêtements, de la peinture pour façade, de l’accessibilité du chantier et de la complexité des travaux a lieu à ce moment. Dans tous les cas, le montage d’un échafaudage respectant les normes est une étape cruciale puisque cette intervention permet de garantir la sécurisation de toutes les opérations, ainsi que le nettoyage de la façade.

Réalisation des travaux

Après ces étapes, découvrez les processus à suivre pour la réalisation des travaux. Dans le cadre de la réalisation des travaux, le premier acte consiste à décaper la façade, la suite concerne le nettoyage. Effectivement, cette intervention est nécessaire pour faire apparaître tous les défauts du revêtement une fois que les murs sont propres. La réalisation de cette étape varie en fonction des techniques adoptées pour les experts de l’entreprise engagée. Ce nettoyage peut s’effectuer de deux manières, soit à pression, soit chimique. Ce dernier procédé est adopté pour les façades très encrassées. Sinon, d’autres moyens tout aussi efficaces peuvent être préconisés en fonction du niveau des défauts, ce sont le ponçage, le sablage et le peeling.

Dans le cas où des moisissures, des champignons et de la mousse végétale couvriraient la façade, le traitement le plus approprié est le produit hydrofuge. Ce dernier, par son action, favorise l’assèchement du mur. Cette technique est également adoptée dans les régions humides. Une fois le mur séché, les réparations des fissures commencent avec les produits adéquats, comme le mastic ou l’enduit (compatible avec les matériaux du bâtiment).

La pose de l’enduit est l’étape qui garantit la protection du mur contre les intempéries et les autres agressions extérieures. De par son importance, cette phase s’avère être ultime en matière de ravalement de façade d’un immeuble. Cette étape est idéalement répartie en plusieurs processus.

  • Le gobetis consiste en l’application de la première couche d’enduit, servant à optimiser l’adhérence.
  • La pose du sous-enduit est un autre passage obligé, visant à l’aplanissement de la surface de la façade pour un ravalement optimal.
  • Pour achever les travaux, il reste à appliquer l’enduit de finition, pour donner au mur l’aspect final le plus esthétique.

Dans tous les cas, le ravalement de façade est une occasion à saisir pour procéder à la rénovation thermique via le mur de devant ou de derrière d’un bâtiment. Les personnes qui décident d’en profiter doivent le réaliser uniquement après le crépissage pour garantir la valeur dure de ce travail.

Système photovoltaïque sur le toit : avantages
Meubles de jardin : comment les protéger pour ne pas les abîmer