Publié le : 08 mars 20236 mins de lecture

La maison autosuffisante ne concerne pas uniquement le parc immobilier neuf. Il est, en effet, possible de rendre sa maison de plus en plus autonome en énergie. Ces maisons dites autonomes sont en parfaite adéquation avec l’enjeu écologique de ce siècle, en plus de permettre de réaliser des économies non négligeables pour l’habitant. Via des travaux réfléchis, il est possible de transformer votre maison classique en une véritable maison autosuffisante en énergie.

Rendez votre maison de plus en plus autonome en énergie

La maison autonome est une promesse écologique et économique. Elle permet à ses habitants d’atteindre une forme d’indépendance énergétique en termes d’électricité et de chaleur. Il s’agit de produire l’énergie qui est consommée. Il est possible de réaliser ce type d’habitation sur du neuf, mais aussi de se tourner vers des professionnels comme technitoit.com pour des travaux de rénovation ciblés vers l’amélioration de l’autonomie de votre habitation.

L’objectif de ce type de construction est de vous rendre autonome en énergie, c’est-à-dire en électricité et en chaleur en termes de chauffage, d’ECS et inversement pour le froid. Par conséquent, l’autonomie de votre habitation permet de réduire sa facture grâce à l’énergie solaire, l’énergie photovoltaïque ou encore d’autres systèmes énergétiques renouvelables qui tendent tous vers une autosuffisance énergétique. Par extension, la maison autosuffisante est plus écologique qu’une maison classique dans sa capacité à réaliser des économies d’énergie et de valoriser les énergies renouvelables notamment. L’énergie est produite directement au sein de votre habitation et vous évitez les pertes liées au transport.

L’isolation, un premier pilier vers l’autonomie

L’autonomie énergétique de votre maison est la raison d’être même d’une habitation autosuffisante. Pour ce faire, deux voies liées sont à prendre en compte : d’un côté, la production énergétique, et de l’autre, la limitation des pertes énergétiques qui permet de moins consommer. En d’autres termes, il s’agit de consommer moins et de consommer mieux.

Pour le volet consommer moins, l’isolation est un des piliers. Avec une bonne isolation, vous limitez vos besoins énergétiques en chauffage l’hiver et vos besoins en froid l’été. L’enveloppe est une source de pertes énergétiques conséquentes via le plancher haut, le plancher bas et les murs qu’il faut limiter. Isolez en priorité le plancher haut et les murs avec l’isolation adéquate.

De plus, les ponts thermiques sont aussi à éviter. Ces discontinuités de l’isolation participent à environ 10 % de pertes thermiques. Une réflexion autour des menuiseries est aussi nécessaire, car près de 20 % des pertes thermiques sont dues au type de matériau (bois, PVC, aluminium) ainsi qu’au niveau de vitrage (simple, double, triple).

Les systèmes énergétiques, le second pilier vers l’autonomie

En parallèle de la qualité de votre enveloppe dans sa capacité à retenir l’énergie produite, il y a bien évidemment le volet produire mieux comportant l’ensemble des modes de production d’énergie, tant pour la chaleur (chauffage, ECS, ventilation) que l’électricité.

Concernant la production d’énergie thermique pour le chauffage et l’ECS, diverses technologies s’ouvrent à vous afin de rendre votre maison de plus en plus autonome, notamment les énergies renouvelables à disposition localement. Les panneaux solaires thermiques peuvent vous permettre d’attendre une autoconsommation solaire. Cette énergie est plébiscitée pour les maisons autonomes. En plus de produire de l’énergie thermique pour le chauffage, le chauffe-eau solaire combiné permet aussi de produire de l’ECS. En compagnie de batteries, il est possible de stocker l’énergie produite afin de la réutiliser en fonction de vos besoins. Les pompes à chaleur sont aussi des solutions à la fois économiques, écologiques et performantes. Ces technologies valorisent une énergie à disposition comme l’air, l’eau ou encore l’énergie du sol pour produire de la chaleur. Toujours pour le chauffage les poêles à bois pellet de nouvelle génération respectant des normes environnementales exigeantes peuvent aussi être un bon choix.

Pour la consommation d’eau en général, des systèmes de récupération d’eau de pluie permettent de réaliser des économies d’eau. Celle-ci peut s’utiliser pour la salle de bain, la lessive ou encore pour arroser le jardin.

Côté ventilation, celle-ci peut être considérée comme un cas spécifique faisant à la fois partie du volet consommer moins et consommer mieux. Il s’agit d’un système énergétique au même titre que le chauffage et doit donc valoriser une source d’énergie, mais elle joue aussi un rôle dans le consommer moins. Le renouvellement d’air est une source de perte de chaleur. À cet effet, les performances de votre système de ventilation jouent sur la nécessité de chauffer en été et refroidir en hiver. Les ventilations double flux sont les meilleures technologies.

En parallèle de la chaleur, la maison doit aussi avoir la capacité de produire de l’électricité. Diverses solutions renouvelables s’ouvrent à vous comme l’installation de panneaux solaires photovoltaïques ou d’une petite éolienne si vous disposez d’une place dans votre jardin.