5 questions à se poser avant d’installer un abri de jardin

Abri de jardin

Vous avez pour projet d’installer un abri de jardin ? Il est vrai que cette cabane est très utile pour stocker tout un tas d’objets : entre votre matériel de jardinage et les jouets d’extérieur de vos enfants, une pièce dédiée au rangement n’est pas de trop. Mais connaissez-vous certaines spécificités à son sujet ? Faites le point avant de lancer sa construction grâce à ces cinq questions primordiales que vous devez vous poser.

1. Quel matériau choisir pour un abri de jardin ?

Outre le rendu esthétique de l’abri de jardin, le choix du matériau influence la durée de vie de votre cabane. De plus, les dépenses à l’achat et celles liées à l’entretien ne sont pas les mêmes. Il convient donc de faire le point sur les différents matériaux disponibles sur le marché.

  • Le bois : ce matériau est très apprécié, car il offre un rendu naturel. Que ce soit du sapin ou de l’épicéa, le bois est connu pour sa résistance. Cependant, la durabilité de l’abri de jardin en bois dépend aussi des soins qu’on lui accorde. Il ne convient pas à toutes les bourses ;
  • Le métal : les panneaux en acier ou en aluminium ont un bon rapport qualité/prix au regard de la résistance de ces matériaux ;
  • Le PVC : il est parfait pour un abri de jardin pas cher, mais sa longévité peut en pâtir. En revanche, il s’entretient facilement.

2. Quelle va être la fonction principale du cabanon ?

Lorsque vous songez à l’installation de votre futur abri de jardin, il est indispensable d’être au clair quant à sa fonction. En effet, vous n’aurez pas forcément besoin du même espace si vous comptez simplement entreposer de l’outillage peu encombrant ou si vous souhaitez ranger d’autres affaires plus imposantes. Les petits abris de jardin de moins de 6 m² sont idéaux pour les personnes qui veulent stocker des outils, une petite tondeuse, du matériel de pêche… Les cabanons de taille moyenne, comprise entre 6 et 15 m², offrent déjà un espace plus intéressant. Ils permettent de ranger des objets comme un barbecue, des vélos ou même de créer un établi. Enfin, les abris de jardin dépassant les 15 m² sont la plupart du temps destinés à devenir une véritable pièce à vivre : salle de jeux, chambre d’ami…

3. Faut-il un permis de construire pour installer un abri de jardin ?

Ne faites pas cette erreur et intéressez-vous au droit de l’urbanisme de votre commune. En effet, il serait dommage de construire soi-même son abri de jardin et de subir une taxe majorée, car les démarches de construction n’ont pas été entreprises au préalable… La réglementation est pourtant claire à ce sujet. Il est obligatoire de déposer une demande d’autorisation de travaux auprès de votre mairie lorsque vous comptez installer un abri de jardin ayant une surface de plancher supérieure ou égale à 5 m². Cela concerne tous les abris, qu’ils soient démontables ou non. Pour ce faire, il convient de constituer un dossier et de fournir les pièces justificatives telles que le formulaire pour un permis de construire ; différents plans ; la notice descriptive…

4. Est-ce qu’un abri de jardin augmente la taxe foncière ?

Si vous être propriétaire de votre terrain, vous payez annuellement la taxe foncière. Elle concerne votre propriété bâtie, en l’occurrence votre logement, et son taux d’imposition dépend de ce qui a été fixé par votre commune. En rajoutant un cabanon dans votre jardin, vous devez également savoir que cette installation est soumise à une taxe. Vous vous engagez donc à avoir des dépenses supplémentaires sur le long terme ! Étant donné que l’installation d’un abri de jardin nécessite une autorisation d’urbanisme, une taxe d’aménagement en découle. Ainsi, au-delà de ces 5 m² de surface, la cabane de jardin est soumise à cette taxe. Elle n’augmente pas à proprement parler la taxe foncière, mais dépend de la taxe d’aménagement qui touche aussi les garages et les piscines. Toutefois, certaines communes peuvent exonérer les propriétaires. Pour en savoir plus, contactez le service d’urbanisme de votre mairie.

5. Peut-on installer un abri de jardin sans couler de béton ?

Votre cabanon doit avoir un support sur lequel reposer. Idéalement, la dalle de béton est le support recommandé. Elle offre une bonne stabilité et régularise les éventuels dénivelés. Cependant, cela peut engendrer des coûts élevés, notamment si vous faites appel à des professionnels comme ceux de www.manomano.fr. De plus, la dalle ne peut pas s’enlever facilement une fois coulée. Vous pouvez alors vous tourner vers des alternatives telles que la pose de plots. La fondation de la cabane se fait grâce à des parpaings ou des plots pour lambourde (souvent utilisés pour les terrasses). Votre abri gagne en stabilité et peut se démonter à tout moment sans abîmer le sol. Il s’agit par ailleurs d’une bonne option pour les locataires qui veulent aménager leur extérieur sans solliciter l’avis de leur propriétaire.

Comment ombrager votre terrasse en été ?
Comment financer vos travaux d’agrandissement ?