Comment fonctionne la porte antisismique ?

La première porte antisismique d’une qualité certifiée est basée sur un système appelé “Quake Saver”. Celui là garantit une issue de secours libre et sûre en cas de tremblement de terre, même dans les situations les plus extrêmes, car il empêche le verrouillage des portes.

Le mécanisme offre une possibilité concrète d’atteindre un lieu sûr, non seulement en cas d’un séisme, mais aussi en cas d’autres catastrophes naturelles telles que des glissements de terrain, des incendies, des inondations ou en cas de verrouillage des portes à cause d’un défaut de construction.

En fait, toutes ces catastrophes naturelles provoquent une défaillance structurelle et modifient la structure des cadres et des portes en compromettant leur ouverture.

Ce système de sécurité peut être appliqué à tout type de porte, intérieure ou extérieure, avec système d’ouverture à charnière ou coulissante, portes coupe-feu, portes blindées, portes vitrées, portes civiles, industrielles, etc.

Le mécanisme a également été développé grâce aux témoignages et aux histoires des survivants du tremblement de terre, qui ont expliqué comment le verrouillage des portes leur empêchait de s’échapper rapidement de leur maison.

La production en masse de portes utilisant “Quake Saver” est attendue prochainement, grâce à la collaboration avec les fabricants de portes et de fenêtres.

Comment fonctionne la porte antisismique ?

Quake Saver est essentiellement un dissipateur d’énergie, qui réduit la hauteur de la porte et dont l’inclinaison permet de la pousser vers l’avant dans le sens de l’ouverture.

En outre, il existe un dispositif qui, en cas de sollicitation, permet d’ouvrir la porte sans actionner manuellement la poignée.

L’installation du système doit être effectuée uniquement par des professionnels . Il est donc nécessaire de démonter le cadre de votre porte et de l’amener dans un centre agréé, où les techniciens l’intégreront à l’appareil, le remonteront sur place et délivreront la certification correspondante.

Les tests effectués sur la porte antisismique

Au laboratoire d’essai, deux types d’essais de chargement ont été testés sur des échantillons de portes équipées de ce système de secours : tests de chargement par le haut et tests de chargement par le bas .

Dans le premier cas, on a simulé l’abaissement éventuel du linteau de la porte, dans le second, le relèvement éventuel du plancher, pour évaluer les dommages qui peuvent survenir sur un bâtiment en cas de tremblement de terre.

La charge verticale a été appliquée en utilisant un vérin hydraulique équipé d’un capteur de pression pour mesurer l’intensité de la force. Les déplacements induits par les vérins ont été enregistrés avec des transducteurs inductifs.

Les deux tests ont été effectués à la fois en l’absence du dispositif “Quake Saver” et avec son montage sur le cadre de la porte. Dans ce dernier cas, il a été observé que sa présence permettait d’ouvrir la porte.

Un autre test a été effectué avec la porte verrouillée, tandis que d’autres tests sont prévus pour être réalisés sur les portes coupe-feu.

Le test effectué sans l’appareil a montré ce qui suit :

  • Avec une charge de 155 kg et une déformation de 3,88 mm le cadre entre en contact avec la porte.
  • Avec une charge de 204,96 kg et 4,75 mm de déformation, l’ouverture sera difficile à ouvrir par certaines personnes.
  • Avec une charge de 315,09 kg et 6,45 mm de déformation, l’ouverture est absolument impossible pour quiconque.

La porte équipée du dispositif “Quake Saver” a subi les mêmes tests et a conservé toute sa fonctionnalité même avec une charge 3 fois supérieure, soit 1024,81 kg et une déformation du cadre de 26,87 mm.

Quel est l’état d’avancement des travaux ?
Comment déterminer les coûts de construction