Quel vitrage choisir pour vos fenêtres ?

double vitrage

Le vitrage est un des éléments importants d’une fenêtre. Il joue un rôle essentiel dans l’isolation acoustique et thermique, ainsi que dans la sécurité. Si le double vitrage est très répandu pour son isolation renforcée, le triple vitrage est utilisé dans des situations bien précises. Voyons les deux types de vitrages plus en détails et quelles sont les aides de l’état pour le remplacement de fenêtres…

Le double vitrage

Le double vitrage est composé de deux couches de verre (de 4 mm d’épaisseur chacune) qui sont séparées par une lame de gaz argon ou d’air de 12 ou 16 mm. Il a l’avantage de s’accorder partout et sur tous les types de fenêtres.

Il laisse en plus passer la chaleur pour chauffer gratuitement l’habitation. Il faut savoir qu’il existe des doubles vitrages adaptés à des situations précises.

Le double vitrage phonique est spécialement adapté aux pièces trop exposées aux bruits, ayant une vue sur une route par exemple. Il isole alors totalement la maison des bruits extérieurs et apporte calme et sérénité au logement. Pour cela, l’épaisseur du verre est augmentée à 6, 8 ou 10 mm.

Le double vitrage de sécurité sert à sécuriser les différentes zones de la maison, surtout si vous possédez des baies vitrées. Ce vitrage dispose d’un film autocollant sur lequel le verre se colle lors d’une tentative d’effraction. 

Le double vitrage opaque est spécialement réalisé pour les pièces qui peuvent attirer les regards indiscrets. Il est souvent placé sur les portes d’entrées. Opaque ou sablé, il laisse entrer la lumière sans que l’on ne soit gêné par l’extérieur. 

Il existe également des doubles vitrages opaques et acoustiques. Ils allient alors isolation acoustique et opacité et sont utilisés généralement dans les zones de centres-villes où il y a beaucoup de passage et du bruit constamment. Il est vraiment capable de créer un habitat totalement insonorisé. 

Il existe aussi des doubles vitrages opacité et sécurité, conçus pour les endroits au calme acoustiquement mais fortement soumis au risque de cambriolage (zones pavillonnaires par exemple).

Pour en savoir plus sur le double vitrage et sur le vitrage en général, rendez-vous sur le site domofen.ch/.

Le triple vitrage

Le triple vitrage est composé de trois vitres de 4 mm d’épaisseur avec deux lames d’air de 16 mm. Il est le meilleur des vitrages phoniques et thermiques avec une isolation exceptionnelle, mais il se révèle moins facile à poser dans une rénovation car il faut alors changer huisseries et menuiseries.
Il est idéal dans les nouvelles constructions. Pour des habitations basse consommation ou des maisons passives, le triple vitrage ultra thermique est alors privilégié. 
Il sert également aux zones de grands froids et aux façades exposées au nord. Il empêche la déperdition de chaleur et évite la surconsommation d’énergie.  Attention, les trois vitres réduisent les apports solaires (offrant le chauffage gratuit), c’est pourquoi le triple vitrage est toujours placé au nord qui est moins exposé aux rayonnements solaires.
Il existe ainsi deux types de triple vitrage :
– le triple vitrage simple (dit ultra thermique) qui convient aux logements se trouvant dans des régions froides
– le triple vitrage combiné (opaque et thermique) qui rassemble opacité et vitrage ultra thermique. Il convient aux zones de grand froid. Ce vitrage a en effet des propriétés encore plus isolantes avec un vitrage empêchant tout regard indiscret extérieur.

Les aides de l’Etat pour le remplacement des fenêtres

Depuis le mois de janvier de cette année, le CITE offre un crédit d’impôt de 15 % (avec une limite de 100 € par fenêtre) pour tout achat de fenêtres isolantes avant le 31 décembre.
Quelques conditions sont cependant à respecter :
– le coefficient Uw de transmission thermique doit être inférieur à 1,3 W/m².K pour des fenêtres, à 1,7 pour des porte-fenêtres et à 1,5 pour des fenêtres de toit ;
– le facteur Sw de transmission solaire doit être supérieur ou égal à 0,3 pour des fenêtres, et supérieur à 0,36 pour des portes-fenêtres ou des fenêtres de toit ;
– le remplacement de la fenêtre isolante doit être effectué dans la résidence principale du particulier et être construit depuis au moins deux ans ;
– le demandeur doit résider de façon habituelle en France et y être imposable ;
– et la pose des fenêtres isolantes doit être prise en charge par un artisan certifié RGE (reconnu garant de l’environnement).

Comment fonctionne un rafraîchisseur d’air ?
Quel dégraissant choisir pour le lavage des sols ?