Pourquoi s’équiper d’un système de ventilation ?

La question préoccupe tout constructeur potentiel : pour les maisons à haute isolation thermique et à enveloppe étanche au vent, la ventilation contrôlée avec récupération de chaleur est un choix évident.

Nous passons 90% de notre vie à l’intérieur, la plupart du temps à la maison. Et malheureusement, il y a trop souvent un “air épais” – avec un mélange malsain de trop d’humidité, de dioxyde de carbone, de polluants et d’allergènes. Selon la Stiftung Warentest, les niveaux de pollution, dans de nombreux foyers sont “plus élevés qu’aux carrefours routiers très fréquentés”. Selon le professeur Henning Rüden de l’université technique de Berlin, si des limites contraignantes de polluants étaient fixées pour l’air intérieur, “dix pour cent des appartements devraient être évacués”. Ainsi, les hygiénistes du logement avertissent à juste titre : les pièces d’habitation doivent être largement aérées, au moins, toutes les deux heures !

Mais dans la pratique, cela semble difficilement réalisable. Faut-il passer par toute la maison toutes les deux heures et aérer pièce par pièce ? Que font les travailleurs ? Et comment c’est censé fonctionner la nuit ?

Cinq bonnes raisons de s’équiper d’un système de ventilation

Air frais – sans ventilation par la fenêtre

La ventilation contrôlée de l’espace habitable permet de renouveler complètement l’air toutes les deux heures environ ; et presque sans perte de chaleur. Cet échange d’air hygiénique augmente le climat de vie et a un effet positif sur la santé de toute la famille. En effet, l’air vicié, humide et pollué est extrait par le système de ventilation et conduit à l’extérieur.

Vous économisez des frais de chauffage

En aérant largement “à la main”, vous chauffez malheureusement inévitablement environ 50 % de l’énergie de chauffage, par la fenêtre. Ce gaspillage d’énergie ne peut être raisonnablement évité que par une ventilation contrôlée avec récupération de chaleur. Grâce à des taux de ventilation réglés de manière optimale et à la récupération de chaleur, nous pouvons éviter une grande partie des pertes de chaleur. En fait, c’est très simple. L’air frais et l’air vicié passent l’un devant l’autre dans un échangeur de chaleur, de sorte que l’air extérieur froid est préchauffé par l’air vicié plus chaud.

Air pur

Les personnes allergiques peuvent pousser un soupir de soulagement car l’échange d’air continu et régulé transporte à l’extérieur la poussière et les polluants de la maison, qui proviennent par exemple des meubles, des produits de nettoyage et des textiles, et en même temps l’air frais extérieur entre dans la maison filtré ; le pollen allergène, par exemple, est retenu à presque 100 %. Grâce à des filtres appropriés, vous êtes épargné par les crises d’urticaire.

Un air sain

Autre élément très important : l’humidité relative de la maison est réduite, ce qui empêche la formation de moisissures tant redoutée. Comme vous empêchez la concentration de bactéries et de virus, le risque d’infection est réduit, surtout en hiver.

Plus de confort de vie

Un système de ventilation contribue sensiblement à un confort d’habitation agréable. Sans une ventilation constante par les fenêtres, vous disposez, toujours, d’un air frais et surtout sain dans tous les espaces de vie. Bien sûr, vous pouvez, toujours, ouvrir les fenêtres de la maison comme vous le souhaitez.

5 questions à se poser avant de rénover sa salle de bain
Quelles plantes choisir à cultiver dans un appartement ?