Installation de prise électrique : guide pratique en ligne

Installation de prise électrique

L’installation d’une prise électrique sert à relier les appareils domestiques au réseau électrique. C’est un processus extrêmement délicat qui nécessite l’intervention des professionnels. Comme le précise la norme NF C 15-100 régissant les installations et l’alimentation du circuit électrique, il existe des règles de base pour jouir d’un bon confort et d’une sécurité optimale. Testez les différents produits de « Schneider Electric » liés à la norme NFC 15-100 et l’assistance en ligne pour savoir la hauteur d’une prise. Nous vous expliquons dans ce guide pratique, comment installer une prise électrique ainsi que les spécificités de la réglementation NF C 15-100

Les différentes sortes de prises électriques

Il faut savoir qu’il existe à travers le monde plus de 14 types de prises électriques. L’une des raisons pour laquelle il y a diverses prises incompatibles sur le marché, c’est parce que chaque pays veut concevoir son propre modèle de prise. En effet, chaque pays adopte un prototype de prise en fonction des normes de protection en vigueur, de son réseau électrique ainsi que de la tension du courant. Bien que les gouvernements tendent à normaliser ou à établir un standard d’usage des prises pour désamorcer les problèmes de sécurité, certains bâtiments disposent toujours des installations non conformes à la norme prise électrique. En métropole, le courant domestique est réparti monophasé, toutefois, il peut être biphasé ou même triphasé si la construction date d’avant 1991. En France on a :

• Les prises de courant de type C : c’est la norme européenne sans prise de terre. Elles sont constituées de deux tiges et sont compatibles avec les prises de type E et F. Elles sont soit de type CEE 7/16 pour les appareils à faible puissance, soit de type CEE 7/17 pour les appareillages d’une puissance plus élevée.

• Les prises de courant de type E et F : C’est aussi le standard européen, mais avec prise de terre. Dans le cas d’espèce, la prise murale peut parfois contenir un clapet métallique. Dans une maison, on peut retrouver divers types de prises électriques. Elles peuvent être encastrées ou installées de manière apparente comme pour un interrupteur. Les prises sont connectées à des conducteurs de phase (le neutre, la terre et la phase) qui favorisent la transmission du courant. Elles sont généralement classées en deux catégories à savoir : les prises mâles et les prises femelles.

• Les prises femelles servent à alimenter le courant électrique et à brancher des appareils. Elles sont représentées par un socle mural sur lequel on introduit une prise mâle. La prise femelle est composée de matières isolantes, de deux bornes et parfois d’un conducteur de protection qui a l’aspect d’une borne métallique.

• Les prises mâles encore appelées « fiches » sont composées de deux broches en laiton, d’un matériau isolant et d’un trou permettant de recevoir le conducteur de protection de la prise femelle.

La norme NF C 15-100 pour vos travaux d’électricité

La norme NFC 15-100 existe depuis 1969. Depuis lors, elle a subi plusieurs modifications dont la dernière date de 2016. Elle permet de garantir une entière sécurité aux installations et d’éviter d’éventuels dysfonctionnements. La norme NF C 15-100 stipule que la prise de terre et la mise à la terre sont de rigueur aussi bien dans le cadre d’une nouvelle implantation que d’une mise en conformité. La norme NFC 15-100 impose à toute personne qui effectue des installations électriques de protéger le circuit électrique à l’aide d’un disjoncteur. Si l’alimentation est de 16A en section de 1,5 mm², la norme exige d’installer au plus 8 équipements. Toutefois, le nombre d’équipements à brancher peut atteindre 12 pour un circuit en section de 2,5 mm² raccordé à un disjoncteur de 20A. Ainsi, cette règle définit le nombre maximum de prises pouvant être installées dans une pièce ainsi que la section des conducteurs à employer dépendamment des appareils alimentés. De plus, quel que soit le type de prise électrique, la réglementation stipule qu’elle doit être installée au minimum à 5 cm du sol et à 12 cm au-dessus du sol pour les alimentations spécifiques telles que les fours de 32A. Quant aux salles d’eau, les prises doivent nécessairement être éloignées d’au moins 60 cm des sources d’eau et sécurisées par un dispositif différentiel de calibre 30 mA. Dans la cuisine, elles doivent être situées à environ 8 cm au-dessus du plan de travail et jamais disposées au-dessus de la plaque chauffante ou de l’évier. Pour éviter une consommation électrique excessive, il est important de respecter cette norme et d’éviter d’éventuels bricolages. Les câblages électriques doivent donc être réalisés par des électriciens professionnels afin de ne pas mettre en danger la vie des occupants.

Les diverses étapes de branchement d’une prise électrique

L’installation électrique se déroule en plusieurs étapes. De prime abord, avant tout branchement, il faut choisir l’emplacement de chaque platine. Ensuite il faut tirer la ligne de câbles provenant du disjoncteur (gaine composée de 3fils) dans des goulottes. Pour effectuer l’installation, vous aurez besoin d’un tournevis plat d’électricien, d’un coupe câble et d’une pince à dénuder. Les différentes étapes à suivre sont les suivantes :

1- Disjonctez le courant sur le tableau électrique et assurez-vous que le circuit est bien hors tension (effectuez la vérification à l’aide d’un voltmètre ou essayez de mettre en marche une lampe).

2- Dénudez les fils électriques sur une distance de 1,5 cm et faites les connexions. Pour cela, il faut introduire le fil bleu sur la borne neutre, le vert jaune dans la borne de terre et le rouge sur la borne phase.

3- Après avoir raccordé les fils, vous devez remettre la prise de courant dans le boîtier d’encastrement à l’aide des vis et clipser la plaque de finition.

Les éléments indispensables d’un circuit électrique

Une bonne installation électrique doit forcément comporter certains éléments.

• Le compteur généralement situé en dehors du bâtiment et servant à mesurer la consommation électrique.

• La prise de terre et le câblage qui sont liés entre eux.

• Le tableau de distribution équipé en court-circuit et qui permet de répartir le courant dans l’ensemble du logement.

• Le disjoncteur de branchement placé à côté du compteur et permettant de couper le circuit d’alimentation.

• Le délesteur qui aide à effectuer des économies d’énergie.

• Le contacteur qui est un appareil électrotechnique qui sert à établir ou à stopper le passage du courant à l’aide d’une seule commande.

• L’interrupteur différentiel.

Quelques conseils et gestes de sécurité élémentaires

L’installation d’une prise électrique requiert l’observation de certaines règles de sécurité. Voici quelques réflexes élémentaires qui vous aideront à éviter les accidents.

• Toujours disjoncter le compteur avant toute installation ;

• interdiction de toucher aux fils d’arrivée ;

• faites régulièrement vérifier vos circuits électriques par un électricien spécialisé ;

• camouflez les fils et les rallonges ;

• ne pas déplomber le disjoncteur ;

• veillez à toujours débrancher vos appareils électriques avant de les réparer ou de les nettoyer ;

• gardez vos enfants éloignés des prises électriques ;

• ne jamais manipuler des appareils en ayant les mains mouillées ;

• évitez d’utiliser de l’eau à proximité des conduits d’électricité dans la salle de bain.


Les principes de l’économie d’énergie à travers la menuiserie
Les avantages d’une maison avec un toit-terrasse