Guide pratique sur le fonctionnement des dispositifs d’électricité

dispositifs d'électricité

Découvert au milieu du 19e siècle. Le besoin en électricité demeure une nécessité absolue sur le plan industriel que sur le plan domestique. Son énergie n’est visible que par son agissement sur les appareils, on ignore souvent les accidents qui peuvent se produire si on néglige les règles. La grande majorité du quotidien dépend de son phénomène unique. C’est une grande source d’énergie la plus courante dans la vie de tout le jour. On se contente parfois de ses bienfaits, mais on oublie ou même ignore que son installation ainsi que son utilisation sont soumises à des normes ou des exigences, sur le choix des dispositifs, leurs valeurs respectives et surtout les précautions d’utilisation. Ces dispositifs fonctionnent selon des règles pour harmoniser son utilisation. Blog One Elec va apporter davantage d’explication sur ces sujets.

Les dispositifs adéquats

Le choix du dispositif à utiliser n’est pas un tirage à courte paille. Les valeurs et le type correspondant selon les besoins sont les critères principaux lors d’une première installation ou du remplacement du dispositif grillé ou défaillant. Une prise avec terre ne peut pas être, par exemple, remplacée par une autre simple, le risque d’électrocution est susceptible d’avoir lieu. Faut-il avoir les compétences d’un spécialiste pour arriver à une installation réussie ? Pas totalement, des mesures et un minimum de connaissances sont à respecter. Pour rendre plus de clartés sur le bon choix des dispositifs, One-Elec propose sur son blog https://www.one-elec.com/fr/blog/ des foires aux questions sur les conseils en appareillages électriques.

Installation et remplacement de dispositif

Même si leurs formes visuelles ne diffèrent pas assez pour le distinguer suivant leur fonctionnement, le choix de valeur est prioritaire pour la sécurité d’utilisation de ces dispositifs. Sans être spécialiste, on arrive à remplacer une ampoule en se référant sur la puissance inscrite sur son étui. Mais si on va prendre comme exemple un disjoncteur différentiel et un disjoncteur simple, le premier a pour rôle d’éviter une électrocution, détecter une fuite de courant vers la terre et contre l’incendie. Le deuxième joue le rôle d’un interrupteur si une surintensité ou un court-circuit a lieu. Pour un interrupteur simple, les deux fils se connectent sur les deux bornes, or pour un interrupteur « va-et-vient », des codes de couleurs sont à respecter. À ces niveaux, l’installation ainsi que le remplacement demandent l’œuvre d’un professionnel.

Sécurité avant tout

On appelle basse tension le voltage du courant domestique, cela ne veut pas dire qu’on peut réaliser ses extensions sans se renseigner. La norme de conception NF C 15-100 fixe les règles à respecter. Chaque dispositif est conçu pour donner à l’utilisateur une partie de plaisir. La sécurité réside sur la technicité et les calculs précis effectués durant l’installation. La conductivité du sol suit une norme pour une prise à terre et même la distance d’une prise par rapport à sa baignoire n’est pas seulement une question d’esthétique. Pourquoi ne remplace-t-on pas un fusible par un câble assez rigide pour ne pas être gêné ? Ces dispositifs nous donnent signe en coupant l’arrivée de courant. Pour éviter les incidents, il est très conseillé de se renseigner, voire ne pas réaliser ses propres installations.

 

Travaux maison : Les bonnes raisons de faire appel à un professionnel
Outils de jardinage et de bricolage : profiter de meilleurs prix en ligne