Hamac : histoire de l’élément crucial de jardin

Le hamac était une sorte de lit suspendu utilisé par les populations précolombiennes, constitué d’un tissu soutenu par des cordes entrelacées, dont les extrémités étaient suspendues à deux arbres ou à l’intérieur des huttes. Elle a ainsi évité la chaleur étouffante grâce à une meilleure ventilation du corps.

Les grands explorateurs tels que Christophe Colomb et Amerigo Vespucci, l’ont connu au XVIe siècle et, en plus de l’avoir apporté en Europe, l’ont utilisé sur les navires pour le repos des marins. Au fil du temps, le hamac est devenu un objet culte du mobilier de jardin dans le monde entier.

Après tout, le léger balancement favorise la détente et stimule également certaines siestes régénératrices, si bien que ce meuble reste pour beaucoup un petit rêve.

Est-ce amaca ou amáca ? Même si cet objet est si répandu, beaucoup de gens se trompent encore sur son nom. La plupart des gens continuent de l’appeler àmaca, mais la prononciation exacte est avec l’accent sur la deuxième syllabe, comme le rappelle également le dictionnaire Treccani.

Après tout, le terme vient du hammàka des Caraïbes, simplifié plus tard par les conquérants dans le hamàca.

Comment fabriquer un hamac de bricolage ? 

Pour les bricoleurs, la fabrication d’un hamac est l’un des travaux les plus faciles, même s’il faut veiller à choisir des matériaux suffisamment résistants. Le tissu sera cousu aux extrémités les plus courtes avec deux œillets où passeront les bâtons de bois. Ensuite, les bâtons seront attachés aux cordes et celles-ci seront fixées à deux supports solides.

Le hamac à structure autoportante

Si vous n’êtes pas un bricoleur ou si vous n’avez pas d’arbres auxquels attacher votre hamac, ne vous inquiétez pas.

La production de meubles de jardin est pleine de modèles design avec une structure autoportante que vous pouvez utiliser pour vous détendre non seulement dans le jardin, mais aussi sur la terrasse, sous un porche et pourquoi pas ? Même à l’intérieur de la maison.

Ces modèles autoportants sont non seulement sûrs, mais aussi très fonctionnels, car ils peuvent être déplacés d’un point à un autre de la maison.

Il sera alors possible, pendant la saison hivernale, de déplacer le hamac du jardin vers l’abri à l’intérieur de la maison, où il pourra être utilisé dans le salon pour créer un coin lecture ou dans la chambre, pour une petite sieste.

La structure de support, généralement en bois ou en acier, est fixée au hamac au moyen de solides sangles et de mousquetons.

Quels sont les différents types de hamacs ? 

Les modèles mentionnés ci-dessus sont nombreux : outre le hamac plus classique, vous pouvez également trouver la version double extralarge, pour ceux qui n’ont pas de problèmes d’espace.

La version fauteuil, en revanche, est plus petite et prend moins de place.

Le tissu peut être en tissu naturel, comme le coton ou le chanvre, pour garantir une bonne respirabilité pour le corps, ou en matière synthétique, plus adaptée à l’utilisation en extérieur, car elle résiste aux intempéries, au soleil et à l’humidité.

Il y a aussi des hamacs dans les tapis, mais ils peuvent être gênants au contact direct de la peau, c’est pourquoi ils ne sont pas recommandés à la plage, où l’on se déguise souvent.

Les différentes étapes d’un ravalement de façade
Système photovoltaïque sur le toit : avantages