Conseils pour la rénovation d'une cheminée

Vous possédez une cheminée qui n’est plus en activité ou qui n’a pas servi depuis des années ? Hello-Brico a testé pour vous la remise en service d’une cheminée ancienne et vous livre tous ses conseils.

Impressionnez-vos amis et votre famille en créant une atmosphère chaude et relaxante, grâce à un feu de cheminée, idéal pour combattre le froid et la morosité hivernale. En plus d’apporter un certain confort, un beau feu de cheminée donne de l’allure à votre habitat, en habillant votre pièce et en la rendant plus vivante.


Le coût des travaux nécessite un peu d’huile de coude et une certaine débrouillardise. Un bricoleur du dimanche comme vous et moi peut facilement réhabiliter son ancienne cheminée en un tour de main. Néanmoins, veillez à bien respecter les différentes étapes suivantes pour éviter tout désagrément ou accident.

 

Le Ramonage

 

Si ce n’est pas déjà fait, ramonez votre conduit de cheminée pour éliminer la suie et le goudron qui pourraient provoquer un feu à l’intérieur du conduit par embrasement. Le ramonage permet de limiter fortement les risques d’incendies, d’intoxication, de rejets polluants et d’éviter tout risque de perte de rendement.


1 millimètre de suie =  10 % de perte d’énergie


L’hiver approche et vous êtes certainement impatients de profiter d’un bon feu de cheminée. Attention cependant ! Votre cheminée doit être ramonée 1 à 2 fois par an selon votre niveau d’utilisation, conformément au Code général des collectivités territoriales (Art. L2213-26). Renseignez-vous auprès de votre mairie pour connaître la législation en vigueur dans votre ville. 

 

Il vous en coûtera entre 50 et 80 € pour un ramonage professionnel et certifié.

 

Une fois ce travail effectué, il peut être utile de gainer votre cheminée, c’est-à-dire de renforcer les parois de votre installation pour en accroître la sécurité et l’isolation. Il s’agit du « tubage », étape importante de la rénovation de votre ancienne cheminée.

 

Cheminée ancienne rénovée

Source : Patrick Porciero, peintre décorateur

 

Le Tubage

 

Aussi appelé gainage ou chemisage de cheminée, le tubage consiste à introduire à l’intérieur de votre conduit de fumée existant un tube indépendant raccordé au foyer (l’âtre). Le tubage assure l’étanchéité de votre conduit de fumée tout en isolant le circuit d’évacuation de l’air. Si vous avez l’intention d’utiliser fréquemment votre cheminée, le tubage peut se révéler indispensable car il prévient des risques de corrosion et de bistrage (dépôt de suie sur les parois). Le matériau le plus couramment utilisé pour un tubage de cheminée est l’inox.

 

Le coût d’un tubage varie de 300 à 1000 €. (Entre 50 et 100€ le mètre de tube et de 200 à 500 € pour la pose selon la difficulté.)

 

Il est aussi possible de réaliser un feu de cheminée avec une évacuation par voie de conduit maçonné, c’est-à-dire sans tubage. La plupart des vieilles cheminées sans tubage sont en brique, en béton, en terre cuite ou en céramique. Si vous en possédez une vous pouvez bien évidemment l’utiliser mais en redoublant d’attention concernant son état. Il est notamment important de vérifier son bon fonctionnement, en particulier la résistance aux condensations, à la corrosion des fumées et l’étanchéité aux gaz pour éviter les risques d’intoxication.


Rénover la maçonnerie interne du foyer


Une belle cheminée ancienne peut être une pièce d’antiquité décorative, mais c’est encore plus agréable lorsqu’elle fonctionne. Pour remettre en état un foyer dégradé par le temps équipez-vous : 

  • d’une brosse métallique
  • d’une truelle langue-de-chat
  • de mortier
  • d’un pinceau et de peinture antirouille noire

 

À l’aide de la brosse métallique nettoyez l’âtre de votre cheminée en insistant sur tous les dépôts de saletés, de suie, et autres irrégularités présents sur la brique. Vous pouvez ensuite combler d’éventuels trous dans votre cheminée en y apposant du mortier (mélange sable-ciment à prise rapide) que vous répartirez de manière homogène avec votre truelle langue-de-chat.

 

Cheminée ancienne rénovée

Source : Cheminées Monté

 

Restaurer votre plaque de cheminée

 

Si vous possédez une plaque foyère au fond de votre cheminée ancienne, n’hésitez pas à la sortir pour la restaurer et lui redonner tout son cachet. Ces plaques que l’on trouve au fond des cheminées anciennes représentent généralement un écusson, un blason, une scène champêtre, ou encore un motif animal. Rien de tel pour donner un style aristocratique à votre maison !

 

  1. Au moyen d’une brosse métallique vous pouvez enlever les traces de rouilles pour redessiner les motifs de la plaque. 
  2. Puis, à l’aide d’un pinceau et de peinture antirouille noire vous pouvez appliquer une couche qui redonnera vie à votre foyer. La couleur noire de votre plaque permet un rayonnement maximal de votre feu de cheminée. 
  3. Une fois cette étape effectuée, n’oubliez pas de refixer votre plaque foyère au fond de votre cheminée avec du mortier et votre truelle.

 

Enfin ne négligez pas l’encadrement et l’habillage de votre cheminée en pierre, en marbre ou en métal qu’il convient d’entretenir avec des produits adaptés. Si vous avez des chenets n’hésitez pas à en faire usage, ainsi que d’un pare-feu de cheminée, pour éviter toute projection. 


Pour un effet encore plus vintage et authentique vous pouvez toujours patiner le manteau de votre cheminée avec une céruse disponible en magasin de bricolage, ou de laque pour bois comme j’ai pu le faire sur ma cheminée. Effet garanti !

 

Voilà, votre ancienne cheminée est prête à reprendre du service. À vos soufflets !

Partager cet article

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.
Poster un commentaire
Les champs ayant une étoile (*) sont obligatoires.