Comment bien utiliser un sauna traditionnel ?

Bien utiliser un sauna traditionnel

La pratique du bain de sauna se fait librement, sans aucune règle précise. Cependant, il est important de prendre en compte certains points concernant l’utilisation d’un sauna qui permettent d’éviter certains désagréments.

La petite histoire du sauna

Le sauna est utilisé par l’homme depuis des millénaires. Il provient des pays nordiques, plus précisément suivant l’emplacement de la Finlande actuelle. Au tout début, le sauna était la pièce où l’on se lavait après avoir terminé une dure journée de travail. Il pouvait être construit à l’intérieur ou indépendamment de la maison. Il y avait une poêle où du bois était chauffé, et des baquets d’eau que l’on se versait dessus pour se nettoyer sans oublier les banquettes pour s’asseoir. Durant les périodes de froid, le sauna servait aussi à chauffer toute la maison. Ce n’est pas uniquement une pièce pour se laver mais aussi un lieu de réunion familiale. C’est cette vocation qui aura perduré et donnera place au sauna traditionnel. De nos jours, à part le cadre familial, le sauna est aussi utilisé entre amis et même entre relations professionnelles.

Les caractéristiques du sauna

Lorsque l’on fait allusion au sauna, on a toujours tendance à penser à une structure en bois où l’air y est étouffant à cause de la chaleur. Cette vision est erronée car la température à l’intérieur est réglable. Il n’y a pas de règle préconisant la température idéale, cela dépend de l’appréciation personnelle de l’utilisateur. Pour ceux qui disposent d’un sauna à domicile, ils peuvent définir la température comme bon leur semble, c’est-à-dire entre 50 et 100°C. Dans les établissements publics, les saunas sont disposés en plusieurs cabines. Chacune des cabines a sa propre température, de manière à ce que tous les goûts soient satisfaits. La chaleur est générée par un poêle sur lequel des pierres sont déposées, elles seront ensuite arrosées avec de l’eau. Les ondes de chaleur circulent alors dans la cabine du sauna. Il faut noter que l’humidité tient une importance particulière dans les caractéristiques d’un sauna. Le sauna traditionnel est souvent réputé sec, c’est la quantité d’eau qui sera jetée sur les pierres qui déterminera l’humidification de l’air. Les novices sentiront une immense bouffée de chaleur à cause des gouttelettes de vapeur sur la peau, mais lorsque le corps sera habitué la sensation en sera plus agréable. L’atmosphère dans la cabine sera donc en fonction de la variation de la température et de l’humidité de la pièce. Comme la régulation de la température est manuelle dans les saunas traditionnels, il en requiert une petite accoutumance pour trouver la température satisfaisante.

L’utilisation d’un sauna

Avant de se lancer dans un bain de sauna, il faut tout d’abord déterminer l’utilisation du sauna. Il faudra définir à l’avance que ce soit pour un moment de relaxation, un moment de détente après le sport ou pour une cure. Il faut ensuite mesurer toutes les possibilités selon l’âge, le physique et la résistance à la chaleur. Il est important de savoir les limites de son corps afin d’éviter des désagréments comme le choc thermique, les sensations d’étouffement, les maux de tête ou même la claustrophobie. La température d’un sauna se situe généralement entre 70 et 80°C. Le corps ressent alors la chaleur émanant de la poêle. Pour une séance de sauna réussie, il faudra veiller à être attentif concernant la température ainsi qu’à l’humidité de l’air dans la cabine. L’utilisateur pourra donc régler la température du sauna selon sa vitalité et ses possibilités. Les jeunes peuvent aller à une température jusqu’à 90°C et les personnes âgées ou à santé fragile sont conseillés de rester sur une température environnant 70°C. Dans une cabine de sauna, la chaleur est plus ressentie en haut qu’au sol, il est donc conseillé d’opter pour des banquettes à faible hauteur.

Quelques conseils pour bien réussir une séance de sauna traditionnel

Il est fortement conseillé de prendre une douche avant une séance car une peau propre transpirera plus facilement et plus vite. Les utilisateurs pourront alors prendre place dans la cabine selon les habitudes de chacun. Pour les novices, il est préconisé de choisir une banquette inférieure afin d’éviter les importantes bouffées de chaleur. Pour ceux qui souhaitent s’allonger, l’idéal serait de se lever quelques minutes avant la fin de la séance afin de réguler l’accélération de la circulation sanguine e d’éviter le vertige. La durée d’une séance est généralement comprise entre 7 et 15 minutes, elle dépendra des goûts et de la résistance à la chaleur des utilisateurs. L’eau pourra être ensuite versée sur les pierres afin de diffuser de la chaleur et humidifier l’air. A la sortie de la cabine, l’idéal serait d’utiliser un tuyau d’eau froide pour se refroidir progressivement commençant en allant du bas du corps vers le haut du corps. Le but étant de donner au corps la sensation de s’immerger dans un bac d’eau froide. La douche est déconseillée car elle refroidit le corps en sens inverse, et elle augmenterait la sensation de vertige. La phase de refroidissement dure environ 15 à 30 minutes. Pendant ce temps, on peut faire un bain de pieds chaud pour préparer le corps au prochain passage dans la cabine. Afin d’obtenir le maximum de bienfaits sur le corps, il est recommandé d’effectuer 3 passages d’affilée dans le sauna.

Outils de jardinage et de bricolage : profiter de meilleurs prix en ligne
Escalier escamotable : Les critères de choix